Premier rendez-vous qui paie l’addition ?

0
306

La question est sur toutes les lèvres et revêt une très grande importance aux yeux de tous dans une société qui se modernise de plus en plus. Qui pour sortir le porte-monnaie à la fin du premier tête-à-tête dans une relation amoureuse naissante ? L’homme ou la femme ? Le garçon doit-il régler la note pour montrer qu’il est bon prince ? Où est-ce à la femme de payer pour imposer son indépendance financière dès le début ? Dans ce jeu de séduction, voici comment se comporter pour une première rencontre amoureuse réussie.

Le premier rendez-vous, une occasion unique

À cette étape, le jeu de drague bat son plein et chacun des 2 amoureux cherche à se mettre en valeur, à connaître l’autre, à faire une incursion dans la vie privée de son nouveau partenaire pour y trouver une place. C’est le moment rêvé pour le rendre fou de vous afin de susciter un deuxième, voire plusieurs autres rendez-vous. Mais avant tout ça, quelqu’un doit payer l’addition de cette soirée romantique, sachant qu’une petite erreur vous fera perdre tout ce que vous avez déjà construit.

Généralement, c’est l’homme qui paie

C’est souvent le prétendant qui invite au premier rencart, il a beaucoup plus de responsabilités (surtout financières) dans le couple malgré un monde qui revendique l’égalité des sexes. La tradition ainsi que la galanterie masculine veulent que l’homme paie l’addition des rendez-vous et le premier n’en fait pas exception. Quand il paie la note à cette occasion, cela rassure la fille et prouve qu’il a conscience de ses responsabilités.
Dans la conscience collective, la galanterie et les actions romantiques doivent venir des garçons, il est donc conseillé que l’homme paie l’addition à la première rencontre. Très souvent, les filles évaluent la capacité de l’homme à cette occasion, il doit se préparer à toutes les éventualités et assurer ce moment pour éviter une fausse note, car la suite de sa relation amoureuse avec cette fille en dépend. C’est celui qui paie l’addition qui domine la relation.

Si elle se propose de payer l’addition ?

Il y a des filles qui aiment imposer leur indépendance financière dès le début de la relation. Elle peut prendre son porte-monnaie en premier pour régler l’addition à la fin du premier rendez-vous. Rien de grave, mais l’homme doit pouvoir convaincre sa dulcinée et payer la note en toute simplicité. N’oubliez pas, vous n’êtes qu’au premier rendez-vous, cela peut être une technique de la part de votre amoureuse pour vérifier si vous êtes un radin. Insistez et réglez la note pour ne pas tomber dans ce piège. En général, elle démord facilement pour vous laisser faire.
C’est peut-être une femme qui veut aussi s’investir financièrement dans la relation pour aider l’homme à construire le couple. Si elle tient à payer et vous n’arrivez pas à la convaincre, je vous propose de la laisser faire pour ne pas créer une tension inutile. Ne demandez pas à séparer l’addition, trouvez un accord pour définir comment vous réglez désormais les additions lors de vos prochaines rencontres. Et pour vous comporter en vrai gentleman, offrez-lui un cadeau souvenir pour un peu plus de romantisme.

Elle peut aussi demander de participer à la paye de l’addition

Dans une relation amoureuse, l’argent est un détail qu’il faut quand même maîtriser. Une fille qui demande à partager l’addition avec l’homme au premier rendez-vous peut le faire pour ne pas donner l’impression d’une arriviste, ou par courtoisie. Elle ne veut peut-être pas se sentir dans une relation achetée par l’homme. C’est ce dernier qui doit faire la bonne lecture et rassurer sa nouvelle compagne, lui proposez de tout payer afin qu’elle se sente déjà avec son homme protecteur. Si elle insiste vraiment, vous pouvez lui concéder une partie de l’addition pour ne pas la contrarier.

L’homme doit éviter une question comme : voici l’addition, on fait comment ?

C’est la question gênante surtout à la fin de la première rencontre, qu’elle vienne de l’homme ou de la femme. Pour éviter ces situations embarrassantes, préparez votre rencontre, choisissez un lieu adapté à votre budget et prévoyez toujours un plan de secours même si c’est elle qui vous invite. Ce n’est jamais galant d’imposer une partie de l’addition à une fille surtout au premier rendez-vous.
Les filles dépensières, c’est toujours difficile à appréhender avant la première rencontre, il faut alors draguer les filles de son rang social et prévoir des plans de secours pour la première rencontre et ne pas être traité de radin.